L’ère des technologies de l’information

Le monde est au bord d’une révolution qui changera les idées conventionnelles sur l’économie, les marchés, la finance et le crédit. Les changements seront causés par l’augmentation des entreprises technologiques. Il est nécessaire d’investir activement dans l’entreprise informatique pour capitaliser sur leur domination du futur.

Dans le monde a formé un nouveau cluster d’entreprises qui, ayant des capacités financières élevées, une entreprise forte et prometteuse, un monopole illimité dans leurs segments respectifs et des dirigeants ambitieux qui sont capables de changer littéralement le monde. Ce qui est probablement rêvé de Steve Jobs – c’est plus que l’iPhone dans chaque poche ou un ordinateur dans chaque maison.

Les entreprises de haute technologie se caractérisent désormais par les caractéristiques suivantes: un stock de monnaie élevé pratiquement sans dette et un afflux positif constant d’argent provenant du cœur de métier très peu de chance d’émergence de concurrence sur le marché: 100% des concurrents pourraient être acheté, comme on dit, amélioration continue «permanente» de la technologie, de sorte que la plupart des nouvelles solutions, savoir-faire, produits innovants et logiciels vont à un cercle restreint d’entreprises

présence mondiale, pas tant physique qu’informationnelle et technologique.

Ces caractéristiques de la tehnogiganty mondiale ne dépendent pratiquement pas des gouvernements nationaux, ou des institutions financières, de qui que ce soit! Ces entreprises ont déjà une part importante, bien que pas évidente, de la domination mondiale, en fait, elles ont probablement un grand avenir. Changer quoi que ce soit dans ce scénario, peut-être, trop tard.

A l’heure où de plus en plus de richesses sont a) publiques (internet, communications cellulaires, programmation), b) immatérielles (contenus et logiciels, communications, monnaie électronique), personne, à l’exception des leaders du segment informatique, il n’y a chance de conserver les avantages dont ils jouissaient à l’ère pré-informatique.

Victime 1: Gouvernement.

est déjà répandu, le terme «révolution de Facebook», cependant, semble être le droit d’auteur pour personne ne l’a réclamé. Cependant, la raison du succès de nombreuses révolutions survenues en 2011 (Egypte, Tunisie, Libye et autres) est considérée comme étant des participants à la coordination des événements des réseaux sociaux.

Autre exemple: la liberté d’information. Internet est ouvert à tous, les tentatives de l’Etat, comme auparavant, perdre le contrôle des médias semblent vaines. Cela se voit clairement en Russie – les gens ne font plus confiance aux médias officiels et se concentrent sur Internet. Le gouvernement ne peut plus garder de secrets (exemple de Wikileaks) ne sont pas en mesure de consolider la masse, incapable de contrôler l’émergence de groupes sociaux (auparavant – «partis» obsolètes.).

L’État et le gouvernement ont perdu le monopole de l’information, de la propagande et du lavage de cerveau des citoyens. Avec eux, ils ont perdu une part importante du gouvernement, ce qui était auparavant le cas. Mais une erreur de supposer que ce pouvoir est perdu à jamais: il est simplement transféré du gouvernement entre les mains d’entreprises qui contrôlent les médias du réseau. Auparavant, bénéficiez d’un contrôle sur les informations sous forme de flux financiers extraits de l’État – et maintenant c’est une société Internet mondiale.

Si oui, les changements dureront-ils?

Que deviendront les fonctions fiscales de l’État?

Possible avec l’aide de l’Internet ne crée pas une démocratie représentative et directe, qui est impliqué dans le gouvernement n’est pas une poignée de bureaucrates élus ou nommés roi, mais chaque citoyen?

L’État continuera-t-il à contrôler la vie des citoyens en lui délivrant des références, des permis, des informations accessibles par d’autres moyens?

Existe-t-il des frontières pour les programmes, l’information, les données de déplacement, si elles restent pour le mouvement physique des marchandises et les technologies pour le mouvement physique des citoyens?

L’État continuera-t-il à surveiller le processus électoral auprès des autorités, du système judiciaire, des infrastructures de transport, etc.?

Il est peu probable que les entreprises technologiques mondiales ne réfléchissent pas à ces questions.

Victime 2: Banques et sociétés financières

c’est très simple – vous pouvez déjà effectuer des paiements sans vous rendre à la banque et ne pas utiliser (directement) ses services. C’est ce qu’on appelle les «systèmes de paiement électronique». Google a son propre système de paiement et de réseau social, dans lequel 90 millions d’utilisateurs … qui empêche les géants de l’Internet, avec ses énormes ressources financières et le public d’aller de l’avant et d’organiser la «banque électronique», «échange électronique», « – compagnie d’assurance «  » Electronic Credit Bureau « , etc. et ainsi de suite?

Ce n’est qu’une question de temps avant que les banques, bourses et autres intermédiaires financiers actuels ne soient obligés de quitter les sociétés Internet. Au début, il n’y a rien d’autre qu’un vieux et épais manuel d’économie, un costume rayé et une tête chauve brillante, un second c’est tout: le cœur de métier, génère des revenus, le manque d’engagement, les clients, la technologie, le désir de conquérir le monde.

Dès que le papier-monnaie sera complètement remplacé par l’électronique, les banques «papier» remonteront dans le temps.

Victime 3: titulaires de droits

ont depuis longtemps compris qu’il était insensé de parler du droit d’auteur dans un ensemble de chiffres, écrits d’une manière ou d’une autre sur les supports magnétiques et optiques.

Seuls ceux qui contrôlent: les méthodes d’écriture de l’information dans les médias; la production de médias, la lecture avec ces supports, y compris les programmes pour la reproduction de contenu, la transmission d’informations – peuvent être les propriétaires, et personne d’autre.

Alors que les livres et les CD étaient transférés à quelqu’un, il était encore possible de faire quelque chose (en référence à la lutte contre le piratage), mais une fois qu’il est entré dans un web électronique, la bataille était perdue.

Cela ne veut pas dire que le produit de la vente d’œuvres d’art, et tout ce qui est protégé par le droit d’auteur, n’en reçoit pas: ils reçoivent déjà, et dans une large mesure, les géants de l’Internet. Ils sont déjà dans le secteur, et tous les autres (maisons de disques, cinémas, magasins, livres et audioplastinok, médias traditionnels, etc.) servent tranquillement la poubelle de l’histoire.

Victime 4: Le secteur de l’éducation

C’est d’abord une bonne nouvelle – pour savoir comment l’information n’aura plus besoin de naviguer physiquement jusqu’à l’emplacement de l’école, de s’asseoir dans le public, de vivre sur le campus, de manger à la cafétéria et de se faire soigner par un médecin. Tout cela pendant que là-bas, mais l’a laissé vivre longtemps.

Mauvaise nouvelle – l’argent que vous économisez sur les billets pour Oxford et les frais de logement, certains iront à la société informatique. De l’argent, de l’argent encore et encore chez les mêmes destinataires!

Mais sérieusement, le système éducatif en tant que système de stockage des informations va dans le passé. Ce qui incite les gens à entrer, par exemple, dans les écoles de commerce ou les universités technologiques, c’est a) une façon de penser b) des liens sociaux et des compétences comportementales. Mais ne voyez aucun obstacle à tout cela ne pourrait être obtenu par des moyens à distance.

Victime 5: toutes sortes de médiateurs: commerce de détail, tourisme, agences immobilières, etc. etc.

Basé sur les derniers développements du marché du voyage, à venir. Lanta-Tour et d’autres agences de voyage – c’est le siècle dernier. L’homme lui-même est capable de trouver des billets d’avion ou de train, de louer une voiture ou une maison directement auprès de leur propriétaire et de payer avec de la monnaie électronique. En outre, et pour le commerce peut se produire, ce n’est pas le moment le plus facile car en 2011, plus d’un million de Russes ont commandé des marchandises à l’étranger par la poste aux États-Unis, en Chine et en Europe, plutôt que d’aller au centre commercial régional et d’acheter la même chose pour payer un supplément. charge de 50% de TVA et louer le propriétaire du centre commercial Plaza.

Et ici, nous voyons les contours d’un nouveau monde dans lequel les anciens dirigeants des vaincus, et, curieusement, pacifiquement, sans victimes ni dégâts, une nouvelle procédure. Pas de manque de copropriétaires Google, Microsoft, Apple et Facebook, et les conduire en prison pour une tentative de coup d’État. Même une tentative faible et triste de limiter en quelque sorte le monopole de ces entreprises n’a abouti à rien.

Conclusions: Le

Les géants mondiaux de l’informatique vont augmenter son avantage, élargir la portée de l’entreprise, qui a traditionnellement été faite «hors ligne», et leur situation financière et pourrait être grandir, ils vont déplacer les anciens intermédiaires, qui ne peuvent rien leur opposer.

pour l’inclusion dans le nouveau gouvernement mondial sera suffisant, premièrement, pour acquérir les parts des leaders de l’industrie, et deuxièmement, s’engager activement dans la programmation.

Bientôt, ce ne sera pas une voiture, un appartement ou un poste qui déterminera le statut social, mais la part dans le registre des titulaires de société informatique, votre site Web, son programme, son audience, ses propres informations.

doit faire attention à traiter les entreprises dont la situation financière et le pouvoir sont ou deviendront bientôt un retour historique. Une attention particulière doit être portée aux financiers (banque, assurances, fonds de pension, règlement de comptes, bourses, courtiers, gérants de fortune, …) et revendeurs.

Je ne parierais pas sur ces entreprises dans un environnement où l’infrastructure Internet et les technologies de l’information rendent possible la transaction directe entre vendeur et acheteur de quoi que ce soit, et où les électrons ne sont pas seulement de l’argent, mais des personnes (à travers les profils sur Facebook).

La conclusion fondamentale est que le rôle des entreprises informatiques est sous-estimé: le gouvernement, la société et les marchés boursiers. Tandis que la Révolution, à la suite de laquelle ils en sont venus à dominer le monde, se déroule sous nos yeux.

Peut participer au processus (par exemple, acheter des actions ou créer ses propres ressources et programmes), se tenir à l’écart, rejeter avec colère les nouvelles tendances, croire à l’ancienne bonne valeur, essayer de contrer les sociétés informatiques, brandir un club de lois prohibitives et conventions SOPA.

Mais en tout cas, n’arrête pas de réfléchir, de faire le bon choix, et de ne pas nager à contre-courant

Vous aimerez aussi...