Les publicités sur l’alcool à la télévision contraignent subtilement les mineurs à boire

Ce que nous voyons est ce que nous avons tendance à croire. Et si c’est quelque chose qui est prétendument fait pour inciter les gens à prendre des mesures, comme les innombrables publicités qui clignotent sur les écrans de télévision, l’impact pourrait être durable. Une étude récente corrobore fortement cette croyance, selon laquelle les placements de marques d’alcool à la télévision ont un impact beaucoup plus grand sur les jeunes qui les regardent.

La publicité sur l’alcool à la télévision encourage la consommation d’alcool chez les mineurs. Voir des publicités aussi séduisantes attire indéniablement les esprits impressionnables des adolescents à boire ce qui doit être abordé, selon les chercheurs.

L’étude, intitulée «Placement des marques d’alcool dans les émissions de télévision: analyse du codage du contenu et comparaison avec les préférences de marque des jeunes», indique que les marques d’alcool sont plus présentes à la télévision ces jours-ci. Alors que les compagnies de tabac n’ont pas le droit de placer leurs publicités de produits à la télévision depuis 2000, les marques d’alcool bénéficient toujours d’une certaine immunité et ont une libre circulation.

L’étude, publiée dans le Académie américaine de pédiatrie en mai 2016, a été menée auprès de plus de 2600 jeunes âgés de 15 à 20 ans qui ont été interrogés sur leurs habitudes à regarder la télévision. Les chercheurs leur ont demandé combien ils avaient regardé les 10 émissions de télévision les plus populaires, ainsi que des questions sur leur comportement de consommation d’alcool et leur marque d’alcool préférée.

Une visibilité plus élevée se traduit par une percolation plus profonde pour les marques d’alcool

Les résultats de l’étude ont montré que les marques qui étaient plus proéminentes et visibles dans les émissions de télévision étaient plus populaires parmi les jeunes mineurs qui les choisissaient invariablement comme leurs marques préférées. Budweiser, Dos Equis et Heineken sont parmi les marques d’alcool les plus visibles à la télévision nationale. Pas étonnant, ces marques d’alcool ont une forte influence sur la jeunesse du pays.

L’étude a également révélé que les jeunes avec des niveaux plus élevés de regarder des émissions de télévision avec un placement de marque plus important ont signalé des niveaux plus élevés de comportement problématique en matière d’alcool, comme la consommation excessive d’alcool.

La réglementation de l’alcool doit être revue

Les chercheurs ont déclaré que des réglementations plus strictes en matière d’alcool devraient être formulées par le gouvernement, car les réglementations actuelles échouent énormément. « L’approche actuelle de l’autorégulation de l’alcool dans les médias télévisés représente un échec de notre gouvernement à protéger les enfants du marketing de l’industrie de l’alcool », a déclaré l’auteur principal Joy Gabrielli, Ph.D., psychologue clinique pour enfants et chercheur postdoctoral au Dartmouth College & Centre médical de Dartmouth-Hitchcock.

« Bien que les compagnies d’alcool rapportent dans un résumé de la Federal Trade Commission de 2012 qu’elles paient peu pour le placement de la marque de leurs produits, des marques très annoncées sont apparues fréquemment dans certaines émissions de télévision populaires auprès des jeunes mineurs. Cela soulève la question de savoir si les entreprises déclarent correctement ces paiements à régulateurs gouvernementaux », a déclaré Gabrielli.

Intervention parentale

Les parents jouent un rôle clé pour empêcher leurs enfants de regarder des émissions de télévision faisant la promotion des marques d’alcool. «Les parents doivent être conscients qu’il est très probable que leurs enfants soient exposés à des placements de marques d’alcool s’ils regardent des émissions de télévision classées TV-PG ou plus, et que cela pourrait affecter leur comportement de consommation d’alcool», a déclaré Gabrielli.

Options de traitement disponibles

L’alcoolisme est guérissable avec les bons programmes d’intervention de traitement. Alors que l’alcoolisme sévère nécessite des centres de traitement de la toxicomanie en milieu hospitalier, les plus doux peuvent également être traités dans des centres ambulatoires. le centres de traitement des dépendances pour patients hospitalisés sont particulièrement bons et réputés dans le pays.

Vous aimerez aussi...