Les statistiques canadiennes sur l’immigration sont de plus en plus en faveur des professionnels de la technologie

Nous avons récemment entendu parler des grands et meilleurs plans d’immigration du Canada pour 2018. D’un désir ferme d’accueillir un million de nouveaux arrivants d’ici 2020 à une promesse de financement énorme pour l’immigration, le Canada a élaboré sur ses initiatives passionnantes. Il a également parlé des opportunités croissantes qu’il a en réserve pour diverses professions. Mais, avec tant de professions de diverses nations dans la course des taux d’immigration au Canada, ne pensez-vous pas qu’il doit y avoir une profession qui a « la meilleure chance« pour le Canada? Un secteur particulier pour qui l’immigration peut être facile comme abc! Certainement, il y en a. C’est la profession des TI.

Le Canada abrite un secteur technologique dynamique et diversifié et souvent un pays classé parmi les meilleurs pays avec la meilleure portée informatique et technique. Malheureusement, avec une bonne portée technologique et un marché du travail toujours vert, la nation prend du retard dans la justification des postes vacants avec les bonnes compétences informatiques. « Les nouvelles applications créent des emplois inimaginables il y a à peine quelques années. Il y a dix ans, il n’y avait pas de développeurs d’applications pour smartphones, ni d’ingénieurs en cloud computing ou de gestionnaires de réseaux sociaux.« a déclaré le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, dans un discours prononcé à l’Université Queen à Kingston-Ontario. » JeLes immigrés ont un rôle clé à jouer pour contribuer à la croissance de l’économie canadienne et compenser la pénurie croissante de main-d’œuvre qualifiée au pays», a-t-il ajouté, soulignant le rôle crucial de l’immigration aujourd’hui pour amener les bons talents aux bureaux des entreprises technologiques canadiennes.

Le nombre croissant de carrefours informatiques canadiens est une bonne nouvelle pour les professionnels de la technologie

Le plus grand secteur: Le secteur des technologies de l’information du Canada est de loin le plus important, employant près de 900 000 professionnels annuellement, dans tous ses domaines. Le pays a investi ces dernières années plus de 9,1 milliards de dollars dans l’innovation et la croissance technologique. Ayant connu une croissance plus rapide que tout autre secteur à la Bourse de Toronto (TSX) depuis 2013, le secteur de la technologie au Canada est maintenant évalué à 250 milliards de dollars.

Entreprises en croissance: Étant donné que de nombreuses entreprises technologiques au Canada sont des startups relativement nouvelles, il existe un potentiel de croissance significative des revenus dans l’industrie technologique canadienne. Selon une estimation approximative, il y a près de 71 000 entreprises au Canada uniquement dans son secteur de la technologie. Cela représente près de 6,1% de toutes les entreprises canadiennes.

Les perspectives d’emploi: De l’emploi total au Canada, 5,6% provient de son secteur de la technologie. Alors que plus de 488 000 professionnels sont déjà employés dans des emplois informatiques, principalement dans les domaines de la gestion de projet, du développement de logiciels, de l’analyse de données, de la sécurité de l’information, etc., la pénurie est encore énorme. D’ici 2020, un poste vacant de plus de 216 000 professionnels de la technologie doit être pourvu dans tous ses domaines. Cela signifie que jusqu’en 2020, les professionnels de la technologie resteront un favori garanti de l’immigration au Canada.

Revenu moyen: Les immigrants du secteur de la technologie gagnent plus que tous les professionnels qui travaillent au Canada. Les professionnels de la technologie gagnent un salaire aussi élevé que 66950 $ en moyenne, alors que la moyenne nationale des autres secteurs est d’environ 48 000 $.

En regardant à travers cette lentille, le secteur de la technologie du Canada est beaucoup plus vaste que nos définitions actuelles ne sont capables de saisir.

Les pierres d’achoppement du Canada deviennent des tremplins pour les IT du monde entier

L’un des plus grands obstacles du secteur canadien des TI est le départ à la retraite du personnel. Du total des employés au Canada, près de 5 000 000 de Canadiens prendront bientôt leur retraite. Une grande partie de ce nombre représente le secteur informatique. Bien que le gouvernement canadien ait mis en place plusieurs programmes et cours pour former la jeune génération à son secteur, le succès semble être un long chemin. Avec une jeunesse non préparée et un déficit de compétences croissant, le Canada a besoin de plus d’ITians grâce à l’immigration.

L’EIMT a été un obstacle égal pour les employeurs dans l’embauche de nouveaux talents pour leurs entreprises de haute technologie. Avec les contraintes et les restrictions croissantes de l’EIMT, les permis de travail sont devenus une vieille mode pour les employeurs, et à la place, ils choisissent les visas RP. Comme ni une offre d’emploi ni une EIMT ne sont obligatoires dans le traitement des visas RP, cette option a gagné plus de préférence que toute autre voie d’accès au Canada.

De l’Indien au Canada ITian-en 6 à 12 mois

Bien que l’informatique soit une profession favorite au Canada, l’Inde est considérée comme une nation favorite. En 2016 et de nouveau en 2017, le plus grand nombre de visas RP du Canada ont été délivrés à des ressortissants indiens. Le Canada croit que l’Inde possède des talents et des compétences qui justifient à juste titre les exigences de l’économie canadienne. Parmi les beaucoup beaucoup les initiatives prises par le gouvernement canadien pour inviter un grand nombre d’Indiens et de professionnels du monde entier dans le plus court laps de temps, une réduction de la CRS, des nominations provinciales spécifiques à la technologie et une stratégie des compétences mondiales sont les plus importantes.

Vous aimerez aussi...